Compte personnel de formation (CPF) Un droit universel d’évolution professionnelle attaché à la personne tout au long de la vie active jusqu'a la retraite, dès 2015 !

  • Le compte permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures jusqu’à la limite de 150 heures au total, pour un CDI à temps plein.
  • Pour un temps partiel, les heures sont calculées à due proportion du temps de travail effectué.
  • Uniquement pour les formations qualifiantes

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

  • La VAE vous permet de faire reconnaître l’expérience que vous avez acquise tout au long de votre vie afin d’obtenir un diplôme.
  • Elle vous est ouverte si vous justifiez d’au moins 3 années (continues ou non) d’exercice d’une activité professionnelle ou bénévole en rapport le diplôme recherché.
  • En cas de validation partielle, vous aurez la possibilité d’acquérir les connaissances et aptitudes manquantes par un complément de formation.
  • Nous contacter pour en savoir plus.

Quels sont les différents dispositifs de financement de votre bilan ?

Vous êtes salarié en CDI ou en CDD. Sachez qu’il existe plusieurs possibilités pour vous former. Les modalités de départ en formation diffèrent: certaines formations relèvent de l’initiative de votre employeur, d’autres sont à votre propre initiative, d’autres font l’objet d’une codécision :


Le congé individuel de formation - FONGECIF ALSACE
Afficher le descriptif

Droits à la formation pour les ressortissants de la chambre des métiers
Afficher le descriptif

Droits à la formation pour les professions libérales
Afficher le descriptif

Pour les TNS (Travailleurs non-salariés), professions libérales, dirigeants d'entreprise, ou auto-entrepreneurs.
Afficher le descriptif


Enfin, sachez que si vous justifiez de 20 ans d’activité professionnelle ou si vous êtes âgé d’au moins 45 ans, vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences mis en oeuvre en dehors du temps de travail, sous réserve d’une ancienneté minimum d’un an dans l’entreprise qui vous emploie. La prise en charge est alors assurée sur le dispositif du CIF ou par l’exercice du DIF. N’hésitez pas à interroger votre entreprise.